( 23 août, 2017 )

Au bord de la barrière

Au bord de la barrière se concentrent nos rêves

Comme autant de pétales déposés par le vent,

Un vent de fin d’été, comme une brise sur la grève,

Un vent de liberté, fou, doux et apaisant…

 

Alors que je suis là, bloquée par cette frontière,

Sur une poussière d’étoile ils glissent tout en douceur,

Comme parfois les bouteilles ramenées par la mer,

Les rêves viennent s’échouer tout au bord de ton cœur…

 

Au bord de la barrière renaissent tous les sourires,

Le feu de nos regards, la pluie des émotions,

Il y a tant de bonheur qui n’demande qu’à fleurir,

Tant d’énergie joyeuse, de folie, de passion…

 

Elle arrête mes pas, mais sûr’ment pas mes danses,

Elle bloque mes élans, mais pas les sentiments,

Elle se dresse face à moi, à mes mots, mes silences,

Mais offre au quotidien un souffle, un bercement…

 

Au bord de la barrière s’accrochent nos souvenirs

D’amitiés retrouvées, d’émotions sans partage,

C’est l’ultime chemin des rêves en devenir,

Le but de nos cavales, de nos jolis voyages…

 

J’y tutoie l’infini des possibilités,

J’y rencontre l’imprévu des grandes aventures,

J’y croise quelquefois un regard amusé

Quand tu sais que je sais qu’on n’brisera pas ce mur…

 

Au bord de la barrière, je m’enferme quelquefois

Dans une bulle d’émotion et de mélancolie…

Et je baisse la tête pour ne pas que tu voies

Une larme échappée à mes douces rêveries…

 

Car c’est là plus qu’ailleurs que frappent les émotions,

Les tiennes et puis les nôtres y dansent une sarabande,

Quand nos folles espérances et nos désillusions

Se perdent quelque part dans c’drôle de no man’s land…

 

Au bord de la barrière, je reste parfois longtemps

Après la dernière note et le dernier refrain,

De l’ivresse du moment, je ressens les tourments,

Dans ma tête, c’est tout flou, j’en oublie mon chemin…

 

Du bord de la barrière, j’ai du mal à partir,

Mes rêves et mes espoirs y restent suspendus,

Le temps s’est envolé au fil de nos sourires,

Et là, sous les étoiles, on reste un peu perdu…

 

 

Herrlisheim – 23 Août 2017

Pas de commentaires à “ Au bord de la barrière ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|