( 6 octobre, 2015 )

La photo volée

Est-ce la mélancolie de mon cœur fatigué,

Ou l’imagination d’un esprit embrumé

Qui, au premier coup d’œil sur ce mauvais cliché

M’a montré la détresse dans ton regard voilé ?!

Autour de toi, pourtant, des visages souriants

S’éclairent dans la fête comme des visages d’enfants.

Sur cette joyeuse image, ce reflet d’un instant,

On s’amuse et on rit, on chante dans le vent !

Seul au milieu de tous, tu me parais ailleurs,

Isolé dans une bulle, retranché dans ton cœur !

Ton tout petit sourire est triste à me faire peur

Et dans ton regard lourd, pas l’ombre d’une lueur !

Où es-tu donc parti ? Qu’est-ce-qui te trouble ainsi ?

Est-ce le monde qui déraille, les hommes et leur folie ?

Ne sais-tu plus très bien où se trouvent tes amis ?

Ou bien, as-tu perdu le fil de ta vie ?

Je te regarde encore, sur cette photo volée,

Seconde d’éternité sur du papier glacé…

Je ressens ta tristesse au cœur de tes pensées

Et mon cœur se gonfle de tendresse envolée…

Cet abîme dans tes yeux me blesse et me fait mal,

Ton image me hante et brise mon moral !

J’aimerais prendre ta main, là, au milieu du bal

Te faire tout oublier dans une ronde infernale…

J’aimerais d’un baiser, sur le bout de mes doigts

Souffler du réconfort, de la tendresse vers toi…

J’aimerais t’envoyer tout ce que j’ai en moi

De rêves, d’émotions, de sourires et de joie !

J’aim’rais en quelques mots faire voler en éclats

Toutes ces sombres pensées de ton sourire si las,

Attraper les étoiles, les poser dans tes bras

Pour faire briller tes yeux de leur plus bel éclat !

J’aimerais récolter dans le creux de mes mains

Ces larmes que j’imagine au bord de ton chagrin…

J’en ferais des rivières, des rubans de satin,

Des perles de lumière, pour tous tes lendemains !

 

 

Colmar – 06 octobre 2015

Pas de commentaires à “ La photo volée ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|