( 17 juin, 2015 )

Solitude et liberté

C’est la petite table ronde au coin de la terrasse

Qu’on vous désigne avec hésitation et mauvaise grâce !

C’est le couvert à votre nom tout au bout de la tablée

Sans vis-à-vis, sans personne avec qui partager !

Ce sont des regards incrédules et surpris

Quand on annonce partir seule à Rome ou à Capri,

C’est la surprise dans la voix au téléphone

Quand on confirme une réservation pour une personne !

C’est un fauteuil solo dans un théâtre, au ciné ou un train

Ou celui qu’on vous demande de céder à quelqu’un !

C’est la beauté d’un site, d’un monument, d’un paysage

Dont le souvenir ne sera qu’une photo, une image,

C’est un commentaire sur un film, une chanson, une info

Qu’on garde pour soi ou pour les réseaux sociaux !

C’est un samedi soir avec un plateau télé

A écouter la pluie frapper les toits et les pavés.

C’est un succès, une victoire ou un anniversaire

Qu’on célèbre face à soi-même, en solitaire,

Ce sont des larmes, des fou-rires, des chagrins

Qui ne trouvent pas de bras, de tendresse, de câlins !

C’est un lit trop large où les draps, d’un côté,

Ne seront jamais ouverts, jamais froissés !

Ce sont les mots que l’on ne dit pas,

Les pensées qu’on garde pour soi,

Les danses qu’on ne dansera pas,

Les soirées auxquelles on renoncera…

C’est, c’est, c’est…

Ce sont aussi des concessions inutiles,

Ce sont des choix, des décisions plus faciles !

Ce sont aussi des guerres, des conflits évités

Pour une destination vacances ou un programme télé !

C’est une vie d’aventures et de possibilités,

De rencontres possibles, de rêves à inventer !

Ce sont des sourires, du temps, des silences

Ou encore des retards, des avions en partance

Qu’on n’aura jamais à justifier,

Dont on ne devra jamais s’excuser !

Ce sont des rencontres et des coups de cœur

Qu’on n’aura pas à cacher comme un oiseau voleur,

C’est la jalousie qu’on ne subira pas

Pour un regard trop lourd, un sourire, un faux pas !

Pas de cris, de disputes, de silences boudeurs

Pour un geste oublié, pour un mot, une erreur…

C’est un art et un défi, pas une malédiction !

C’est une vie sans béquille, une remise en question !

Et si toutes les solitudes ne sont pas liberté,

Pensez-vous qu’il puisse y avoir liberté sans solitude avérée ??

 

Colmar – 19 Mai 2015

Pas de commentaires à “ Solitude et liberté ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|