( 17 juin, 2015 )

Envie de rien

Il y a vraiment des jours où j’n’ai envie de rien !

Je reste assise là, le menton dans les mains,

Le cœur et le regard vides, perdus dans le lointain,

L’esprit à la dérive sur l’océan de mes chagrins !

Dehors le soleil brille, le ciel est éclatant,

Les oiseaux et les enfants annoncent le printemps,

Au-delà de ma bulle, j’entends leurs cris, j’entends leurs chants

Mais mon âme reste en hivers, immobile et silencieuse, j’attends !

Luttant dans le labyrinthe de mes idées noires,

Une petite voix s’obstine à raconter une autre histoire…

« Bouge, lâches toi, fais taire un instant ta mémoire ! »

Je ne l’écoute pas, je me complais dans mon désespoir…

De cafés en cigarettes, peu à peu le temps passe,

Au fil des heures, le froid me prend, me glace,

La petite voix insiste, me pousse, m’agace,

Mon corps refuse, volonté en berne, j’bouge pas d’ma place !

Tic tac, les aiguilles tournent, je les vois me narguer

De tic en tac les heures défilent sans s’arrêter

J’ai perdu en chemin le fil de mes pensées,

Ma vie, mes rêves et mes amours, je les ai oubliés !

Le soleil rougit, le ciel d’un coup, se ferme et s’assombrit,

Dans ma tasse, le café, bien sûr, a refroidi,

Le cendrier déborde, le silence, tout entière m’envahit…

La nuit m’enveloppe, je m’éveille, petit à petit,

L’esprit encore brumeux et le corps si lourd !

Mes sens, un à un, pas à pas, sont de retour,

Et je perçois à nouveau le monde qui m’entoure,

Je reviens dans ma vie, j’en reprends le cours !

Et déjà, je regrette toutes ces heures perdues,

Tout c’que j’aurais pu faire, tout ce que j’n’ai pas vu,

Cette petite page de vie, pas écrite, pas vécue,

Parce qu’il y a des jours où rien ne vaut de l’être….vécu !!!

 

Colmar – 11 mars 2015

Pas de commentaires à “ Envie de rien ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|